Au 1er janvier prochain, le prélèvement à la source (PAS) va révolutionner la vie de 37 millions de contribuables. Mais aussi de deux millions d’entreprises qui se préparent dès maintenant à devenir collecteurs de l’impôt sur le revenu de leurs salariés. Sitel est d’ores et déjà prêt pour ses collaborateurs et ses clients.

Le prélèvement à la source bouleverse les entreprises. Dès ce mois d’octobre, l’administration fiscale a commencé à envoyer aux entreprises le taux d’imposition de chaque salarié. En effet, chaque mois à compter de janvier 2019, sur les bulletins de paie, les entreprises devront appliquer, pour chaque collaborateur, ce taux de prélèvement communiqué par l’administration fiscale qui permet de calculer le montant de l’impôt et d’assurer son paiement au Trésor public. Or, dans un sondage IFOP réalisé en juin, un patron sur trois affirmait ne pas être pas prêt pour le prélèvement à la source.

Un surcoût important

Mais la réforme fiscale impacte l’ensemble de l’entreprise. Mise à jour des logiciels de paie, formation du personnel ou encore renforcement des équipes de ressources humaines …Dans les faits, ce dispositif va générer des coûts importants pour les entreprises françaises, estimés entre 310 et 420 millions d’euros la première année puis 60 à 70 millions d’euros en vitesse de croisière, selon un audit de l’Inspection générale des finances (IGF) établi à l’automne 2017 avec le cabinet Mazars.

Une large part de la charge estimée pour les entreprises est dédiée à l’information préalable à fournir aux collaborateurs et aux réponses à leurs questions, comme le délai de prise en compte des changements de situation, les nouveaux entrants, la succession de contrats courts ou encore le travail à l’étranger. Car, de fait, les salaires nets mensuels vont diminuer et beaucoup de chefs d’entreprise craignent le choc psychologique de leurs employés.

Un process rodé chez Sitel

Du côté d’Acticall Sitel, les équipes sont d’ores et déjà prêtes pour répondre aux multiples interrogations des collaborateurs. « L’entreprise fournit un service accessible et pensé pour les 6000 collaborateurs du groupe en France, afin qu’ils puissent toujours trouver la réponse aux questions les plus simples », assure Marc Dayries, Directeur des Ressources Humaines du Groupe Sitel.

Le groupe va même plus loin et entend faire profiter de ce service aux entreprises qui le souhaitent. « Face à une telle évolution, les groupes doivent être prêts à répondre aux questions des salariés, souligne Edouard Layeillon, Directeur du Développement Clients du Groupe Sitel. En tant qu’expert de la relation client, nous étendons ce service à nos partenaires, afin de répondre au mieux aux questions les plus simples de leurs salariés et de les aider dans ce passage à une nouvelle réglementation fiscale ».

Des démarches d’information et d’éducation

Les équipes Sitel accompagneront donc les entreprises dans la communication d’informations simples et essentielles à la bonne mise en place de cette nouvelle taxation et dans le transfert de demandes personnalisées vers des ressources clés dans l’entreprise.

Si le prélèvement à la source doit être opérationnel au 1er janvier 2019, le gouvernement encourage les entreprises à permettre à leurs salariés de visualiser leur bulletin de salaire intégrant le calcul prévisionnel de la retenue qui sera opérée dès le mois d’octobre. « Les entreprises doivent anticiper le pic des demandes de janvier et février dès maintenant, en proposant aux salariés de répondre à leurs premières questions au plus vite », suggère Edouard Layeillon. L’objectif ? Anticiper les demandes avant début 2019 et permettre aux salariés d’éliminer leurs doutes face à ce dispositif.

En facilitant le changement et en rendant l’information disponible à chacun des collaborateurs du groupe, ce programme s’inscrit pour Sitel dans le cadre de la prise en charge du bien-être au travail.


Sitel Group


contact_form_siteldesk