Retour sur la 2e édition des Mooc of the Year avec Clément Meslin, cofondateur de My Mooc

Sitel Group Staff - 19 mars, 2018

Les Mooc of the Year se sont déroulés le 23 janvier 2018 : un franc succès pour cette seconde édition organisée par My Mooc, start-up spin-off de Learning Tribes, groupe international de formation et filiale de Sitel group. Clément Meslin, Cofondateur de My Mooc nous livre ce qui a fait le succès de l’événement et les grandes tendances de l’année 2018 en matière de Massive Open Online Courses.

A l’origine, pourquoi avez-vous créé les Mooc of the Year ?

Nous voulions aller plus loin que le simple référencement de Mooc, en récompensant ce qui se fait de mieux dans la formation en ligne, au niveau des écoles mais aussi au niveau des entreprises. C’était aussi un challenge pour nous, d’organiser le premier concours de ce genre au monde ! Nous devions évangéliser sur les Mooc, expliquer le concept, notre plateforme de référencement. Nous étions le « TripAdvisor des Mooc », il y avait tout à faire en termes d’événement pour récompenser ce secteur et c’était vraiment passionnant.

Quel est votre ressenti après cette seconde édition, le succès était-il au rendez-vous ?

Nous voulions faire encore mieux que la première édition, qui avait réuni près de 250 personnes dans les locaux de Google à Paris… Il y a un an, le défi était de nous faire connaître dans le secteur de la formation digitale. Cette année, nous organisions l’événement seuls, à l’Elyseum, en plein cœur de Paris sur les Champs Elysées…c’était ça, le défi !

Cette deuxième édition a vraiment dépassé nos attentes : nous avons reçu 350 candidatures pour cette seconde édition (le double de l’an dernier), spontanées pour la plupart, très qualitatives et variées. Les Mooc sont vus comme une formation au même titre que d’autres, et des acteurs plus inattendus s’y mettent : « En Marche ! » le mouvement politique a candidaté avec son Mooc par exemple.

Lors de la soirée, nous avons accueilli près de 300 personnes, dont certaines sont venues directement de la Porte de Versailles où se tenait le salon Learning Technologies France. Parmi elles, près de 100 entreprises étaient représentées et un tiers des DRH du CAC 40 avaient fait le déplacement. Une nouvelle preuve que notre évangélisation a fonctionné et que les Mooc se sont définitivement installés dans le paysage de la formation digitale en France !

Comment voyez-vous l’évolution des Mooc en 2018, quelles sont les tendances que vous percevez ?

Je constate que les sujets des Mooc ne cessent de s’élargir et de se diversifier. Les Mooc ne sont plus cantonnés aux écoles ou sur des savoirs très techniques, ils sont utilisés sur des « soft skills » comme la négociation ou la créativité, compétences indispensables quel que soit le secteur d’activité.

Je vois également beaucoup d’entreprises valoriser leur marque employeur grâce aux Mooc, ou même recruter en proposant aux candidats de suivre un Mooc. Cela leur permet de se familiariser avec la culture de l’entreprise et de se projeter dans leurs futures missions, et au recruteur de sélectionner plus efficacement les profils qui l’intéressent.

Les entreprises s’intéressent de plus en plus au Mooc comme un « plus » pour leurs collaborateurs, sans que ce soit dans le cadre d’une formation obligatoire ou de COOC.

Que proposez-vous à ces entreprises qui souhaitent accompagner leurs salariés dans cette démarche de formation « libre » ?

Chez My Mooc, nous voulons encourager entreprises et salariés dans cette dynamique en proposant des sélections de Mooc sur-mesure. Sur la toile, l’offre de Mooc entièrement gratuits ou payants est immense et connaît une croissance exponentielle mais il faut pouvoir s’y retrouver, et choisir ceux qui seront les plus adaptés aux besoins et aux envies des salariés. C’est là que nous intervenons, en faisant nous-mêmes un travail de pré-sélection des meilleurs Mooc, et les plus pertinents. Nous avons créé une formule que nous avons justement présentée lors de la cérémonie des Mooc of the Year, permettant aux salariés d’une entreprise d’obtenir un accès Premium à la plateforme My Mooc et à ses contenus, moyennant un abonnement mensuel très avantageux niveau coût.

Comment imaginez-vous la troisième édition des Mooc of the Year ?

Internationale ! Notre objectif serait d’avoir des candidatures étrangères, et de pouvoir attirer sur notre événement les grands acteurs du secteur comme Coursera, EdX ou FutureLearn…

Pour en savoir plus sur le palmarès et la soirée des Mooc of the Year, découvrez l’article du Journal Du Net : ICI


Sitel Group


contact_form_siteldesk







En soumettant vos informations, vous acceptez ces conditions.